Hajime No Ippo Chapitre 3: Position de combat

AVANT PROPOS

 

Fan de la première heure de Ippo, j’ai décidé de faire des résumés de tous les chapitres de la série, à mon rythme. J’y donnerai aussi mon avis.Il ne s’agit pas d’un bête copié/collé ou d’une traduction du wikipedia anglais sur la série; les résumés et les avis sont bien de moi. Je me sers du Wikipedia anglais afin de récupérer des informations sur les dates de naissance, la timeline… Bonne lecture aux amoureux de Hajime No Ippo.

Résumé du chapitre

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd

Tout le monde est surpris de voir Ippo si résistant face aux assauts répétés de Miyata sur son estomac ; Le gong finit par retentir. Le père de Miyata lui rappelle qu’ils sont observés, que Ippo n’est qu’un débutant et qu’il ne faut pas hésiter à y aller à fond. Miyata est sceptique, en effet Takamura ne seconde pas Ippo pour rien…

A bout de souffle, Ippo trouve la technique de Miyata incroyable, ce à quoi Takamura répond avec colère qu’il ne s’agit que de quelque chose de basique en boxe. Takamura est ravi que son poulain ait tenu tout le round et se demande si c’est parce qu’il se faisait taper tous les jours ; il s’avère qu’en fait, Ippo exerçait ses abdominaux trois fois par jour sur les conseils de Takamura (donc environ un mois et demi d’exercice en se basant sur la timeline).

Ippo constate qu’en dépit des gants, la douleur reste forte ; cependant, il évoque le fait qu’à l’école, la honte ressentie suite à son bizutage était plus dure à vivre que la douleur physique. Ses premiers pas enthousiasmant dans la boxe l’émancipent d’avoir mal.

© George Morikawa / Kodansha Ltd

Suite à cette déclaration, Takamura se demande si le cerveau d’Ippo n’a pas été atteint… il lui explique qu’au second round, il va cette fois-ci attaquer ce qui inquiète Ippo, qui ne s’est jamais battu. Takamura lui rappelle l’exercice des feuilles, Ippo devra donc employer des Jabs. Le gong sonne pour annoncer le deuxième round et Takamura se languit de prouver à Kamogawa ce que vaut sa nouvelle recrue.

Encore une fois, le public est surpris de voir Ippo se mettre en garde ; il fait glisser ses pieds selon la consigne de Takamura et s’approche à distance suffisante afin de lancer ses jabs. Tout le monde est capable de constater à quel point les Jabs de Ippo sont redoutables : ils sont décrits par les membres du club comme étant particulièrement rapides ; Miyata pense que les poignets de Ippo sont solides, pour soutenir ces jabs qui désarçonneraient bien des boxeurs. Lui, est cependant capable de les éviter facilement ce qui étonne aussi le public, qui se demande si Ippo et Miyata sont vraiment des amateurs. Le père de Miyata est de plus en plus inquiet.

© George Morikawa / Kodansha Ltd

Alors que Miyata est finalement bloqué dans un coin, Ippo lance une droite qui est encore une fois esquivée ; emporté par son élan, Ippo perd l’équilibre et fait s’interroger encore une fois les spectateurs sur son réel niveau. Takamura vient lui rappeler qu’il lui a appris à faire des directes : il se remémore alors comment lancer cette attaque. Miyata ne sait plus quoi penser de lui, l’entendant marmonner les consignes de Takamura derrière ses gants.

Ippo recommence comme au début du round : il enchaîne une série de jabs pointus, que Miyata esquive toujours facilement. Takamura pense que Miyata est peut-être meilleur que lui en défense. Il remarque aussi que son protégé perd son rythme et s’épuise à force de frapper dans le vide… et en effet, Ippo sent son bras devenir très lourd, ce que Miyata perçoit. Contre toute attente, Ippo ne freine pas sa série de Jab ce qui déconcerte totalement Miyata, qui se fragilise psychologiquement lorsque ses plans sont déjoués d’après Takamura.

Profitant d’un moment de déséquilibre chez son adversaire, Ippo lance un direct appuyé qui fait voler la garde de Miyata ; sans défense et terrifié, Ippo en profite une nouvelle fois pour armer un nouveau direct…. Fin du chapitre.

Mon avis

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd

Ce chapitre est l’occasion de montrer à quel point l’aspect docile de Ippo dans la vie, peut s’avérer être un énorme point fort dans la boxe. Alors qu’il se faisait embêter dans la rue, sa discipline dans la boxe l’amène à appliquer avec une grande rigueur ce qu’on lui dit.

C’est ainsi qu’en à peine quelques semaines, il parvient à se forger une solide sangle abdominale sur les conseils de Takamura; son mental est déjà bien construit, puisqu’il arrive déjà à surmonter la douleur ressentie. Et en appliquant à la lettre ce qu’on lui somme de faire, il déstabilise à tel point Miyata que l’assistance se demande quel est son réel niveau.

C’est là que la qualité d’entraîneur de Takamura est mise en avant : en plus de démontrer à plusieurs reprises la finesse de ses observations, ses conseils s’avèrent payants alors que Ippo débute et que Miyata compte des années d’entraînements derrière lui. Il faut cependant noter que notre héros est doté d’une forte capacité d’assimilation et d’une grande endurance (sûrement acquise à force d’aider sa mère dans l’entreprise familiale).

Miyata se montre d’ailleurs plus prudent et méfiant à l’égard de Ippo, dont il finit par reconnaître les qualités, sans pour autant se sentir en danger avant que ce dernier n’exécute sa première puissante droite. Il reste cependant plein de principes, puisque lorsque le gong retenti, il n’en profite pas pour terminer son coup mais l’arrête automatiquement. C’est ici sa vitesse d’esquive qui est mise en avant.

© George Morikawa / Kodansha Ltd

Trois moments forts ressortent de ce chapitre : la position de combat, la série de jab de Ippo, où l’on pense qu’il va finir par se faire contrer, mais cela n’arrive finalement pas ! Enfin, lorsque Miyata voit sa garde voler en éclat et que l’action se fait en trois temps : le bras de Miyata voltige dans les airs ; Ippo arme un nouveau direct : ces deux actions sont effectuées dans deux pages différentes, aux dimensions identiques et on peut suivre l’action presque en temps réel.

Le troisième temps conclut le chapitre avec Ippo qui charge Miyata de son poing et Takamura l’encourageant : cette fois-ci, le plan est en pleine page, vu d’en bas pour laisser deviner où le coup va arriver : on peut lire toute la détermination d’Ippo à toucher son adversaire et l’effroi de Miyata, sans défense et dans les cordes.

Ce plan en contre plongé conclut magnifiquement le chapitre sur un mouvement ample, un grand moment de tension et un Takamura plein d’énergie. Du très bon cru pour un début, même si je regrette que les visages des membres du club Kamogawa soient tous les mêmes. Je comprends cependant les contraintes de temps auquel doit être soumis Morikawa.

 

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s