Hajime no Ippo chapitre 2 : Opération tortue (volume 1)

AVANT PROPOS

 

Fan de la première heure de Ippo, j’ai décidé de faire des résumés de tous les chapitres de la série, à mon rythme. J’y donnerai aussi mon avis.Il ne s’agit pas d’un bête copié/collé ou d’une traduction du wikipedia anglais sur la série; les résumés et les avis sont bien de moi. Je me sers du Wikipedia anglais afin de récupérer des informations sur les dates de naissance, la timeline… Bonne lecture aux amoureux de Hajime No Ippo.

Résumé du chapitre

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

Le chapitre débute alors que le Coach Kamogawa et Yagi regardent le match de Boxe enregistré opposant Sugar Ray Leonard et Thomas Hearns (il s’agit sûrement de celui du 12 Juin 1989). Le directeur du club se lamente de constater que la Boxe Américaine a autant de spectateurs et de champions, là où son club n’a pu avoir en 20 ans d’existence « que » deux champions du Japon et un champion d’Asie.

Yagi rappelle qu’ils ont cependant Takamura, qui pourrait conquérir le monde et qu’il a en plus ramené un nouveau membre. Kamogawa se montre peu enthousiaste à l’égard d’Ippo, qui ne montre aucun esprit combatif ; il décide donc de lui faire effectuer tout de suite un sparring (match d’entraînement).

Ippo est affolé, Kamogawa lui assurant que s’il est trop nul, il sera viré du club. Son adversaire est Ichiro Miyata qui a 16 ans tout comme lui, cependant Takamura lui explique qu’il a le niveau d’un boxeur de rang 4. C’est un out boxeur ayant bénéficié des enseignements de son père, ancien professionnel et ce depuis l’enfance.

Le match est en 4 rounds avec la règle des 3 Knockdown ; Ippo est trop stressé pour entendre que Takamura lui conseille de commencer par les Jabs. Il se prend alors une frappe de Takamura dans l’estomac, qui constate que le lycéen s’est musclé l’abdomen en suivant ses instructions. Il lui conseille ensuite de tenir solidement sa garde vers le haut, appelant cela « l’opération tortue » et renvoyant donc au titre du chapitre.

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

Miyata adopte une attitude narquoise à l’égard de Ippo, qu’il commence doucement à attaquer avec une série de jabs. Kamogawa complimente le père de Miyata sur l’excellent jeu de jambes de son fils et lui assure qu’il sera l’autre star du club avec Takamura.

Miyata déjoue la tactique de Takamura en travaillant Ippo au corps, qui baisse sa garde et se prend un crocher en plein visage ; Ippo analyse tout de suite ce qu’il vient de lui arriver et se montre admiratif envers son adversaire. Il se relève de son premier knockdown et l’assistance s’étonne de la résistance de Ippo.

Miyata réemploie la même technique et Ippo retourne au tapis une seconde fois ; Takamura le somme de se relever, lui rappelant son rêve de devenir boxeur. Ippo est à nouveau debout et ne lâche rien, mais il se fait rapidement coincé par Miyata qui enchaîne les gauches.

Ippo résiste et s’enfuit en courant ; il se fait rattraper par Miyata, qui finit, agacé par l’assistance qui doute de sa force, par utiliser sa droite qui est bien plus puissante. En dépit de la douleur, Ippo parvient à maintenir sa garde haute, ne tombe plus dans le piège et parvient à s’échapper une nouvelle fois en évitant un down éliminatoire. Fin du chapitre.

Mon avis

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

Nous n’en sommes qu’au début et pourtant, douze pages sur 20 de ce chapitre se dérouleront sur le ring ! De quoi ravir les amateurs d’action, mais pas que. Ces pages permettent de mettre en lumière le premier rival de Ippo, Ichiro Miyata, qui est son exact opposé : sûr de lui, habile, confiant, expérimenté, plus grand (Ippo mesure 1.65m ; Miyata 1.71m) et en plus out boxeur.

Graphiquement, pour insister sur la vitesse de Miyata, le personnage est démultiplié comme un reflet ; les coups ressentis et reçus par Ippo sont montrés par un effet « écho », plusieurs traits viennent superposer sa silhouette, pour montrer que la douleur se diffuse dans son corps.

Totalement dérouté par la résistance de Ippo, Miyata perd son sang-froid et en vient à utiliser une droite plus puissante pour calmer les propos de l’assistance qui doute de sa force. Il est intéressant de constater que déjà, le personnage est particulièrement fier de sa boxe et se refuse à la voir critiquer, ce qui l’amène à une attitude moins professionnelle (panique devant la résistance de Ippo qui débute, mouvement ample pour sa droite amplifiée par Morikawa qui fait sortir le mouvement des cases pour accentuer sa force).

Il est donc important de noter que Ippo, en parfait débutant, contraint Miyata à sortir de ses sentiers battus ; à la fin du chapitre, on est bien loin de la pose assurée qu’il tenait devant un amateur presque recroquevillé sur lui-même et caché derrière ses gants.

 

Kamogawa est présenté comme un homme frustré, qui a toujours visé les sommets du monde mais n’a jamais pu y parvenir ; Yagi, lui, le tempère et le radoucit en lui rappelant que tout n’est pas perdu. Il sert même de ressort comique en scrutant Ippo derrière la vitre du vestiaire. On constate aussi l’importance que Morikawa accorde au temps : alors que le premier chapitre ne fait aucune mention des âges des personnages, on apprend ici que Ippo et Miyata ont respectivement 16 ans ; le match du début semble lui aussi être là afin d’ancrer la série en 1990. L’auteur a-t ’il voulut rattraper le coup ?

Dernier point important, on en apprend un peu plus sur la boxe, évidemment : on introduit ce qu’est un out boxeur, les combats en 4 rounds et la règle des 3 knockdown, ainsi qu’une tactique simple (le travail au corps). Un excellent chapitre, qui donne envie de savoir si Ippo parviendra à tenir ainsi 4 rounds…

Notes Importantes 

-Nous sommes en 1990, plusieurs mois après le match entre Sugar Ray Leonard et Thomas Hearns.

-Le Club Kamogawa est introduit et est ouvert depuis 20 ans, soit 1970. Il y a eu deux champions du Japon et un champion d’ASIE (OPBF).

-Plusieurs personnages majeurs font leur apparition : Ichiro Miyata (27 août 1973, 16 ans), le père de Miyata (prénom et âge inconnus, coach), Kamogawa Genji (15 janvier 1917, 73 ans, directeur et coach), Yagi Haruhiko (âge inconnu, manager).

-Le chapitre fait 20 pages.

-Sources : Hajime No Ippo Wikipedia 

 

© George Morikawa / Kodansha Ltd.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s