[Critique Anime] Evangelion, reboot film 1 et 2

Cet article contient de nombreux spoils au sujet de la série en 26 épisodes ainsi que sur les films qui la conclut, « Death and Rebirth » et « The end of Evangelion ».

Après avoir fait  son bonhomme de chemin depuis la réalisation d’une scène clé dans le film « Nausicaa de la vallée du vent » de Miyazaki,  Hideaki Anno confirmera son statut de réalisateur à part entière avec Nadia et le secret de l’eau bleu, Karekano…mais c’est  Evangelion en 1995 qui lui apportera une renommée mondiale. Après une série en 26 épisodes et deux films censés conclure sa saga, le réalisateur nous revient en 2009 avec une refonte de sa série fétiche en 4 films qui prendraient un cheminement différent de celle de 1995…est-ce bien vrai ? Anno ne ferait-il pas tirer sa poule aux œufs d’or ?

Evangelion : un avant et un après 

 

https://i2.wp.com/series80s90s.allmyblog.com/images/series80s90s/series80s90s_20070519_152122.jpg

 

S’il ya quelque chose que j’entends et lis souvent, c’est qu’il y aurait un « avant » et un « après » Evangelion. Parole insensée de fanboy ou méritée ? Je n’en sais rien mais une chose est sûre : le fait est qu’ on continue d’en  parler avec enthousiasme. Les débats au sujet de la conclusion qu’Anno a fournit avec les deux derniers épisodes de la série (où j’ai vaguement cru comprendre qu’il s’agissait d’une vive critique personnelle du réalisateur himself envers la populace otaku) et du film « The end of Evangelion » foisonnent. L’oeuvre a ses détracteurs, mais elle ne laisse en aucun cas indifférent.

Des spectateurs frustrés : The End of Evangelion

 

Qui n’a pas était frustré par la fin que le réalisateur a proposée pour conclure son récit ? On a eu droit à une palette de personnages très développés sur le plan psychologique, des combats prenants, un scénario alambiqué  ainsi que beaucoup de questionnements et d’interrogations qui continuent  de nourrir l’imagination  des spectateurs. Si Anno a su nous fournir quelques réponses dans ses films (Death and Rebirth et The end Of Evangelion) sur des points obscurs (notamment le plan de complémentarité de l’homme et quelques détails sur ce qu’est concrètement une Eva) on garde tout de même un arrière goût amer de ce final  pessimiste… tout le monde meurt (ou presque) et on nous fait vaguement comprendre que la réelle menace contre la terre, ce n’était pas vraiment les anges mais plutôt l’homme en lui-même… Ah quand même.

Reboot

 

https://i0.wp.com/www.world-art.ru/img/people/10000/197.jpg

 

En 2006 se crée Kharas, le studio d’animation qu’Anno fonde spécialement pour la relecture de sa série phare. Il prend ainsi les pleins pouvoirs artistiques, pouvant laisser libre court à ses idées et nous offrir par la même occasion des combats encore plus spectaculaires et monstrueux grâce à un budget plus conséquent. Il conserve  une grande partie du staff ayant officié sur l’animé, véritable gage de qualité pour les fans. Le papa d’Evangelion s’en donne à cœur joie dès son premier film avec la technologie actuelle…

Evangelion 1.0 Your are (Not) Alone

 

 

Relecture pure et simple de l’attaque des 5/6 premiers anges, ce film est un florilège de prouesses techniques et visuelles, surclassant les épisodes d’Evangelion dont il s’inspire. La 3D est présente et bien incorporée, la psychologie des héros  est là. Quelques scènes assez explicites nous laissent comprendre que l’on s’éloigne de l’histoire originale, et on se plaît à découvrir que certains passages sont plus approfondis comparé à l’animé : la relation entre Rei/Gendo/Shinji est bien plus aboutie, un régal. Cependant on peut n y voir qu’une relecture basique, pour le moment.

 

Evangelion 2.0 You Can (Not) Advance.

 

 

https://i2.wp.com/images.moviepostershop.com/evangelion-20-you-can-not-advance-movie-poster-2009-1020516211.jpg

 

C’est confirmé, on s’éloigne bien et bel de la saga originelle pour nous offrir un remaniement scénaristique en bonne et due forme : apparition d’une nouvelle pilote d’Eva, entrée en scène  d’Asuka qui devient  bien plus mature et compréhensive, Shinji découvre ses testicules et s’impose enfin, le rôle de Kaoru semble s’éclaircir, quant à Rei elle s’humanise encore plus…La 3D est encore plus présente dans ce film puisqu’utilisée     lors de certainsaffrontements. C’est encore une fois une réussite, les combats sont encore plus spectaculaires et sanguinolents que dans You are (not) alone.

Evangelion fanboy will be satisfy (or not)

 

On n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise, mais les 2 premier opus de cette tétralogie laissent à penser que Evangelion saura cette fois-ci  satisfaire tout le monde. Visuellement irréprochable, moins alambiqué mais tout en gardant  sa complexexité, nul doute que cette refonte ne vous laissera pas insensible à l’instar de la première série : la goûter, c’est l’adopter. Si vous n’avez pas vu l’anime, vous ne serez en rien perdu (chose appréciable), si vous le connaissez  vous saurez apprécier les changements opérés, à voir absolument !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s